La  Galerie SELLEM a ouvert ses portes en février 2006 au 5 rue Jacques Callot, en plein cœur de Saint-Germain-des-Près. Elle est dirigée par Samantha Sellem, assistée par Stéphanie Bertini, qui après avoir exercé son œil dans plusieurs galeries et études de commissaires-priseurs décide d’ouvrir son propre espace.

Depuis fin 2013, la galerie a élargi sa ligne principale et se concentre sur la présentation d’œuvres d’artistes au sommet de leurs carrières entre les années 1950 et 1980. A travers une approche très sélective, la galerie prépare des expositions thématiques regroupant des œuvres d’artistes choisis qui sont souvent des pièces uniques, rares et méconnues du grand public ; des œuvres qui ne sont pas toujours à la mode, mais qui sont d’une importance magistrale dans l’histoire de l’art. Qu’il s’agisse de peintures, sculptures ou papiers, Samantha Sellem fait le choix d’aller à contre-courant de la mode, et de proposer à ses collectionneurs des valeurs sûres.

La galerie continue en parallèle à exposer ses artistes contemporains débordant, à l’instar de la galeriste, d’énergie et de créativité - jeunes ou plus confirmés, ayant déjà une renommée établie et/ ou une Œuvre relativement importante.
La galeriste qualifie son rôle de jeune galeriste comme « complémentaire à celui des grands marchands établis depuis de nombreuses années. Les jeunes marchands comme (elle) créent l’enthousiasme, en suscitant de nouvelles propositions aux collectionneurs. ». Elle confronte la jeune création contemporaine aux grands noms de l’histoire de l’art non seulement pour montrer et justifier l’évolution de l’Art, mais pour montrer que la qualité d’une œuvre contemporaine ou moderne transcende le passage du temps.

smantha sellem

Galerie SELLEM opened in February 2006 at 5 Rue Jacques Callot, in the heart of Saint-Germain-des-Prés and is directed by Samantha Sellem who, after training her eye in several art galleries and appraisal offices, decides to open up her own exhibition space.

Since the end of 2013, the gallery widens its programme and concentrates on the presentation of works by artists at the height of their careers between the 50s and 80s. Through a selective approach, the gallery prepares thematic exhibitions showcasing works by masters of modernity – often unique, rare and lesser-known pieces; works that are not always à la mode, but of vital importance in the pages of History of Art in general. Whether it’s paintings, sculptures or works on paper, Samantha Sellem chooses to defy fashion, and to propose to her collectors sound investments.

At the same time, the gallery continues to exhibit works by contemporary artists it represents since the opening – young or more confirmed, enjoying a national and international reputation, and/or having created a significant body of work.
Samantha Sellem qualifies her role as complementary to that of the confirmed art merchants. Young merchants like her strive to create enthusiasm amongst collectors by undertaking new approaches to the process of collecting. She confronts young contemporary creation to that of History of Art heavyweights not only to show and justify the evolution of Art, but also to show that the quality of a contemporary or modern artwork transcends the passage of time.